La team Digiposte | 30/12/2020

Education et intelligence artificielle : où en sommes-nous ?

Education et intelligence artificielle

Grâce à internet, l’intelligence artificielle (IA) est profondément entrée dans nos vies et son introduction dans toutes ses sphères n’échappe pas aux domaines de l’éducation et la formation. Nous pouvons donc légitimement nous questionner sur l’impact d’une telle pratique sur l’éducation de nos enfants.  

Comment l’éducation et l’intelligence artificielle peuvent-elles cohabiter ? Sur quelles problématiques l’IA peut-elle assister les enseignants ? Quels sont les outils ou les solutions pédagogiques grâce auxquels l’intelligence artificielle vient en aide au système éducatif ? 

Tentons ensemble de comprendre ce que l’IA nous apporte aujourd’hui dans nos pratiques pédagogiques et son potentiel impact sur le futur de l’enseignement. 

 

L’intelligence artificielle accompagne les enseignants pour une meilleure scolarisation

 

L’intelligence artificielle est utilisée depuis un certain temps en éducation, et ce, de plusieurs façons : tutoriels dits intelligents, systèmes d’évaluation automatique, environnements d’apprentissage collaboratif, jeux visant l’apprentissage, etc. 

Cette technologie, qui repose sur des algorithmes, s’adapte à l’apprenant pour une rétroaction métacognitive personnalisée, intelligente et efficace (des feedbacks à l’aide d’un questionnement incitant l’élève à s’auto-réguler). On parle alors de triangle pédagogique : enseignant, apprenant, savoir. 

 

Grâce à la prise en charge de quelques actions simples par l’IA, comme la gestion administrative d’une classe ou l’assistance à la correction, par exemple, les enseignants peuvent dorénavant : 

  • comprendre avec plus de facilité les facteurs à risque susceptibles de faire basculer un élève dans l’absentéisme ; 

  • travailler sur différents leviers de motivation et d’engagement de l’apprenant en complément des actions menées en classe ; 

  • suivre les élèves avec plus d’assiduité ; 

  • réinventer leurs pratiques pédagogiques.  

 

Les programmes d’intelligence artificielle, qui viennent en renfort aux enseignants pendant les cours, permettent : 

 

Quelques outils pédagogiques grâce auxquels l’intelligence artificielle vient en aide au milieu scolaire

 

  • Didask

 

La start-up Didask, par exemple, propose à certains établissements scolaires (université Paris-Dauphine, Essec, École d’économie de Paris, Grenoble École de management…) une plateforme pédagogique basée sur les sciences cognitives.  

L’intelligence artificielle évalue le rapport à l’erreur de chaque élève. Après certaines explications sur les mécanismes d’apprentissage, l’élève sera invité à laisser reposer une leçon avant d’y revenir pour plus d’efficacité.  

 

  • Les chatbots

 

Les chatbots sont des solutions logicielles qui utilisent l’intelligence artificielle combinée au langage naturel.  

Ils interviennent dans l’éducation, notamment pour : 

  • répondre à des questions sur les dates limites, les plans de cours et les programmes scolaires ; 

  • émettre des évaluations sur les enseignants et rationaliser le processus d’analyse des données ; 

  • aider les enseignants à s’informer sur les nouvelles normes et les nouveaux modes de notation ; 

  • aider les élèves à comprendre des concepts difficiles, comme s’ils étaient expliqués par une autre personne. 

 

  • Evalbox

 

Evalbox est un logiciel de questionnaires gratuit en ligne qui permet d’évaluer, de gérer ou encore de corriger automatiquement des examens en ligne, papier ou à distance.  

Les professeurs en écoles élémentaires, collèges, lycées, et de l’enseignement supérieur peuvent ainsi créer des questionnaires et lancer autant d’examens qu’ils le souhaitent.  

L’outil permet également de surveiller les examens en temps réel et avertit les enseignants lorsqu’un élève adopte un comportement suspicieux de fraude. 

 

Les opportunités d’enseignement et d’apprentissage générées par l’intelligence artificielle

 

Les technologies intelligentes transforment fortement les demandes relatives aux compétences liées à l’emploi. Si nos entreprises françaises veulent rester compétitives, de nouvelles approches en matière de pédagogie doivent être adoptées pour atteindre la croissance promise par les technologies intelligentes. 

Pour l’instant, l’intelligence artificielle reste dans l’imitation, non dans la création. Il y a donc là un potentiel énorme pour rendre l’éducation plus personnalisée qu’elle ne l’est aujourd’hui. Celle-ci pourrait apprendre à connaître les élèves ou étudiants, petit à petit, pour leur transmettre des supports adaptés à leurs prédispositions (visuel, auditif, kinesthésique) et à leur niveau. 

 

De manière générale, les robots virtuels nous assistent de plus en plus : tuteur virtuel, conseiller pédagogique, formateur, coach, etc. Dans ces contextes d’usages, les machines doivent disposer d’une certaine forme d’intelligence sociale et émotionnelle pour coopérer et engager une interaction sociale.  

Dans le domaine de l’e-éducation, l’IA émotionnelle permettrait de détecter plus facilement et d’analyser en temps réel les émotions et le langage corporel des étudiants. Cela pourrait, d’une part, réduire considérablement les problématiques d’anxiété scolaire, les comportements violents ou à risque ou encore le harcèlement, et d’autre part, permettre de détecter les périodes de perte d’attention des élèves pour rendre les cours plus dynamiques et favoriser la réussite scolaire. 

 

 

L’intelligence artificielle ne tient plus de la science-fiction ; les synergies entre l’éducation et l’intelligence artificielle sont bien réelles et offrent de nombreuses perspectives encourageantes.  

D’une part, les produits augmentés par l’IA aident grandement les élèves dans leurs apprentissages, d’autre part, l’automatisation de certaines tâches administratives permet aux enseignants de consacrer plus de temps à aider leurs élèves.  

Il est donc important de prendre en considération ces évolutions et d’adapter en conséquence les programmes d’enseignement.