La team Digiposte | 10/12/2020

Les chiffres clés de la démat RH

img

La dématérialisation n’est pas un phénomène nouveau. Pourtant, depuis quelques années, elle progresse inexorablement dans les entreprises, notamment dans les départements RH. Il est facile de comprendre pourquoi, compte tenu de ses nombreux atouts (économie de temps, hausse de productivité, image d’entreprise moderne…). L’étude des chiffres de la dématérialisation RH nous révèle comment celle-ci est perçue au sein des entreprises. Elle met également en évidence les faiblesses de la France sur le sujet par rapport à ses voisins européens. Passons ensemble en revue les chiffres clés de la démat RH pour mieux la comprendre. 

Avant de lire cet article, si vous souhaitez tout savoir sur la dématérialisation RH, c’est par ici !  
 

La démat RH est bien perçue dans les entreprises françaises 
 

Les chiffres de la dématérialisation RH montrent qu’il s’agit d’un sujet connu des salariés français. En effet, selon l’étude OpinionWay pour Althéa menée en décembre 2018, plus de la moitié d’entre eux (58 %) ont déjà entendu parler de la dématérialisation des procédures RH.  

Plus important encore, la grande majorité des salariés français pensent qu’une entreprise mettant en place des outils digitaux RH est innovante (81 %, toujours selon l’étude d’OpinionWay), performante (75 %) et au service de ses collaborateurs (66 %).  

En matière de solutions de dématérialisation, les salariés français ont surtout connaissance de la signature électronique des contrats de travail (58 % d’entre eux en ont entendu parler), ainsi que du coffre-fort numérique personnel (58 % également). 

Les salariés français sont par ailleurs nombreux à penser que la démat RH a des conséquences positives sur la planète, en plus de faciliter leur quotidien. Par exemple, dématérialiser le bulletin de paie est considéré comme une action en faveur de l’environnement pour 65 % des sondés (car cela limite les impressions).  

Enfin, 9 salariés français sur 10 (86 %) estiment que la dématérialisation RH va se développer en entreprise ces prochaines années, compte tenu de ses nombreux avantages.  

 

Chiffres clés de la démat RH : la France reste en retard 
 

Malgré une perception positive en France, la dématérialisation RH tarde à s’imposer dans les entreprises françaises. Notamment en ce qui concerne le bulletin de paie électronique, qui est l’exemple emblématique de la démat RH. 

Avec seulement 15 % des salariés qui recevaient leurs bulletins de paie au format dématérialisé en 2015 (selon l’étude à propos de la clarification du bulletin de paie), la France a pris des mesures pour accélérer la dématérialisation.  

La loi Travail de 2016 a ainsi rendu possible le déploiement du bulletin de paie numérique sans avoir à demander l’accord préalable des salariés (qui conservent toutefois la possibilité de le refuser à tout moment du processus).  

Depuis, la démat RH a tendance à progresser dans les entreprises françaises. Cette progression reste toutefois assez lente. Pour l’année 2019, le taux de déploiement du bulletin de salaire dématérialisé était de 26 % (étude d’Althéa). 

Notez que ce taux est inégal en fonction de la taille des entreprises. En effet, il s’élève à 28 % pour les grandes entreprises, alors qu’il n’est que de 11 % pour les TPE françaises.  

Ces dernières se mettent peu à peu à la dématérialisation RH. Les employeurs dans les TPE sont généralement habitués à remettre les documents RH directement à leurs salariés, en main propre, et c’est un véritable changement de mentalité qui a lieu.   

Pourtant, les arguments en faveur de la dématérialisation RH ne manquent pas. Surtout concernant la protection des données collaborateur et le fait d’héberger les données en France. D’ailleurs, si vous souhaitez en savoir davantage sur ce sujet, nous vous invitons à lire notre article consacré à l’hébergement des données sur le sol français

 

Les chiffres de la démat RH sont bien meilleurs dans les autres pays européens 
 

En comparaison avec la France, les autres pays européens sont bien plus avancés en matière de dématérialisation RH. Concrètement, les chiffres de la démat RH dans leurs entreprises sont beaucoup plus élevés. 

Toujours selon l’étude à propos de la clarification du bulletin de paie, les entreprises allemandes arrivaient déjà loin en tête, avec 95 % de taux de dématérialisation du bulletin de salaire en 2015. Nos homologues d’outre-Rhin ont donc fait de la dématérialisation RH une priorité depuis déjà plusieurs années.  

Le constat est également très satisfaisant en Grande-Bretagne, qui possédait un taux de dématérialisation du bulletin de paie de 73 % dans ses entreprises en 2015. 

Même nos voisins belges avaient déjà bien entamé le virage digital en 2015 : plus de la moitié des entreprises (54 %) étaient alors passées au bulletin de salaire dématérialisé. 

Comment expliquer un tel retard des entreprises françaises sur leurs homologues européennes ? De l’attachement culturel au format papier à la lente évolution du cadre juridique français, les raisons ne manquent pas. 

Va-t-on pouvoir combler notre retard pour autant ? Découvrez nos éléments de réponse en lisant cet article sur la dématérialisation du bulletin de paie dans les pays européens

  

Chez Digiposte, le coffre-fort numérique du groupe La Poste, nous sommes convaincus que les entreprises françaises ont devant elles un bel avenir digitalisé. Si vous souhaitez vous aussi participer à cette évolution, vous pouvez commencer en passant à l’e-fiche de paie. Pour vous faciliter la tâche, ayez recours au coffre-fort de Digiposte. Découvrez-le vite en cliquant ici !